U-SISTER + No Way Dad (sortie de résidence)

Quand :
7 novembre 2020 @ 20 h 30 min – 8 novembre 2020 @ 0 h 00 min
2020-11-07T20:30:00+01:00
2020-11-08T00:00:00+01:00
Où :
Akwaba
500 ch. des matouses 84470 Châteauneuf de Gadagne
Contact :
Akwaba Coop
04 90 22 55 54
Charlu Ombre, quand il n’est pas planqué derrière son masque sur de grandes scènes avec Ludwig Von 88, monte des groupes : Kiladikilé, Dead Rebell & the Farouches Farmers. Le nouveau s’appelle U-Sister et s’apprête à faire paraitre son 1er album.
Le trio compte Pierre à la guitare (ex-Lost Tape) et Tutu, fidèle batteur avec qui Charlu avait déjà vécu d’autres histoires, rencontré dans les terres de Vaucluse après que celui-ci ait officié dans Stickbuzz, puis dans le projet électro Tacit.
U-Sister cite volontiers les Dead Ken, Fugazi, voir Joy Division, évidement les Bad Brains, même si pas de reggae-time ici.
Et pour le nom : une vielle histoire pour Charlu qui l’avait proposé « à l’arrière d’un camion lors d’une partie de baccalauréat » pour un autre projet de groupe.
Il a suffi qu’un pote lance « Houla Six Stères » pour que les choses remonte en passant par « Résister »… parfois les noms prennent d’étranges chemins.
What’s happen alors ?
Du punk rock, oui encore, il y en a tant de formules possibles.
Tour à tour lancinant, enlevé, oppressant, scandé ou percutant, U-Sister déploie sa petite palette de climats : truffés de guitares cisailles, abrasives, d’une basse très présente, d’une parfaite rythmique, assortis de quelques effets et bruitages adéquats pour ces 10 titres chanté en français.
« Evolution » installe le propos : guitare mitraillette et chant guerrier, ou en est-on ? Evolution ou Révolution ? On attend encore les deux.
Tempo lourd et oppressant pour « Quel est ton nom ». Comme pour « Touches toi » diatribe directement envoyé à Trump.
Ailleurs des galopades punky punchy qui rappellent parfois les Ludwig comme ce très touchant « Adieu Suzy », adieu à une amie.
« Colonel Jim », quant à lui, est probablement d’un des tubes à découvrir avec « Sur les docks »
Si dans l’ensemble le tempo est rapide, le titre « Rue de Siam » interpelle sans rappeler pour autant Marquis de Sade qui en avait fait le titre d’un album. Ballade sensuelle, évocation de petites dames, parfois en tailleur Chanel, qui vous proposent un petit moment éternel, sur un joli ferraillage de six cordes .Une envolée lyrique.
Un premier album-rocket de 9 titres qui s’apprête à s’abattre sans sommation entre vos deux appendices d’écoute. Bourré de guitares TNT, lancé au galop, U-Sister reste fidèle à la tactique Gonzo, ne pas couper les nouilles en quatre.
Enregistré dans leur cave, mixé par Gilles Théolier (producteur angevin qu’on ne présente plus) et mise en boite par Tortue pour son label Ronce records, l’album sortira en septembre 2019. C’est Tian, ancien de Nuclear Device, premier groupe de Charlu, qui réalise la pochette. Et on retrouve Chester pour quelques flyers de com et François Poulain comme photographe officiel, afin de lancer l’affaire.